Suite à une longue concertation entre le ministère de la Transition écologique et solidaire, le ministère de la Cohésion des territoires et les représentants des collectivités locales, le Plan de Rénovation Énergétique (PRE) est désormais arrêté. Ce plan a pour but de réduire les émissions de gaz à effet de serre en rénovant un parc immobilier français vieillissant. Pour cela, un ensemble d’actions ciblées et engagées ont été définis et vont être déployées dans les prochaines années.

Véritable politique énergétique et sociale, le Plan de Rénovation Énergétique (PRE) a pour but d’améliorer le pouvoir d’achat et la qualité de vie des Français tout en réalisant des économies d’énergie considérables.

Pour répondre à ces objectifs, 4 axes d’actions ont été déterminées :

  • Faire de la rénovation énergétique des bâtiments une priorité nationale avec des objectifs clairs,
  • Aider les ménages modestes les plus exposés aux situations de précarité énergétique et réduire le nombre de foyers impactés,
  • Accélérer la rénovation et les économies d’énergie des bâtiments tertiaires et en faire un modèle en termes d’efficacité énergétique
  • Valoriser la montée en compétence et les innovations dans la filière de la rénovation des bâtiments.

En mettant des moyens à la mesure du plan de rénovation énergétique, l’Etat espère ainsi rénover 500 000 passoires thermiques par an, réaliser 15% d’économies d’énergie pour le parc immobilier de l’Etat et aider de nombreux foyers français à améliorer leur qualité de vie en réduisant leur facture de chauffage.

En savoir plus sur le plan de rénovation énergétique des bâtiments.